TAMBACOUNDA : LE CRS LANCE « LUCKY IRON FISH » PROJET CONTRE LA MALNUTRITION ET L’ANÉMIE EN PARTENARIAT AVEC LE MINISTERE DE LA SANTE ET DE L’ACTION SOCIALE

Selon Séga Danfakha chargé de projets santé CRS, l’ONG Catholic Relief Services (CRS), en partenariat avec le Ministère de la santé et de l’Action Sociale et l’Institut de Santé et Développement ( ISED), propose de mettre en œuvre un projet pilote basé sur une approche multifactorielle pour lutter contre la malnutrition et l’anémie dans le district de Tambacounda. L’approche est constituée d’un moyen simple et efficace de fortifier les repas préparés régulièrement avec du fer par l’utilisation de « Lucky Iron. Fish », combiné avec un appui au développement de l’élevage et des activités agricoles pour la consommation domestique et la création de revenus. Le projet, s’appuiera sur les interventions actuelles et anciennes de CRS dans la région de Tambacounda. Ce projet va toucher 4.000 ménages au niveau des quatre communes de Missira , Dialacoto, Sinthiou Maleme et Koussanar. Il sera axé principalement sur l’éducation nutritionnelle à travers le maraîchage, l’élevage et l’introduction de produits riches en fer dans les repas. « Avec cette petite innovation que nous sommes en train de tester, nous espérons réduire le taux très élevé de malnutrition et d’anémie à Tambacounda », a déclaré Madame Carla Fajardo Représentante Résidente  de CRS au Sénégal et en Gambie, lors de la cérémonie de lancement. Elle a rappelé que le CRS a pour but de diminuer le taux de l’insécurité alimentaire et de la sous-nutrition dans la région. A Tambacounda, 26 % des enfants de moins de 5 ans souffrent de retard de croissance et 56 % des femmes en âge de procréer souffrent d’anémie, a rappelé la représentante de CRS. En réponse à ces problèmes, l’ONG américaine en partenariat avec le Ministère de la Santé et de l’Action Sociale et l’ISED, propose de mettre « un moyen simple et efficace de fortifier les repas préparés régulièrement avec du fer, combiné avec un appui au développement de l’élevage et des activités agricoles pour la consommation domestique et la création de revenus », a ajouté Mme Fajardo.

Sophie Kane/tambaactu1.com

Login form