Tambacounda/CRS: Engagement Communautaire et Communication de risque pour la Relance de la Vaccination contre la Covid 19 et le Renforcement du PEV de routine.

Tambacounda/CRS: Engagement Communautaire et Communication de risque pour la Relance de la Vaccination contre la Covid 19 et le Renforcement du PEV de routine.

Le Catholic Relief Services (CRS), en collaboration avec le District Sanitaire de Tambacounda, a organisé au Siège de Usaid Owod un Atelier de Renforcement de Capacité sur l’Engagement Communautaire et la Communication de risque pour la Relance de la vaccination contre la Covid 19 et le Renforcement du PEV de routine.

Le Catholic Relief Services (CRS), en collaboration avec le District Sanitaire, a organisé au Siège de Usaid Owod un Atelier de Renforcement de Capacité sur l’Engagement Communautaire et la Communication de risque pour la Relance de la vaccination contre la Covid 19 et le Renforcement du PEV de routine les 28 et 29 juillet 2023. Catholic Relief Services (CRS) est représenté par Monsieur Daouda Thiandoum et Monsieur Séga Danfakha, Chef du Bureau de la Zone Tambacounda. Ils ont axé leur intervention sur les grands axes du Projet. ///L’Objectif général est deFormer les leaders de la communauté sur la promotion de la vaccination PEV de routine y compris la Covid-19. Il s’agit spécifiquement de : 1/Former les leaders de la communauté sur les maladies cibles du PEV et la communication sur la COVID19 ; 2/Former les leaders de la communauté sur les techniques de communication interpersonnelle ; 3/Partager avec les leaders la présentation et l’approche du projet, 4/Former les leaders sur l’engagement communautaire ; 5/Élaborer des plans de communication pour la promotion de la vaccination de routine et la Covid-19 et la recherche de zéro dose ;6/Partager la fiche de vaccination du projet avec les leaders. ////Pour rappel, un des grands défis de la vaccination au Sénégal concerne l’hésitation à se faire vacciner et le phénomène est particulièrement patent avec les vaccins contre la COVID19. Selon une enquête d’Afro baromètre dans cinq pays y compris Sénégal, six citoyens sur dix hésitent à se faire vacciner. Parmi ce lot il y’a des hésitants (12,9%) et des refus (32,8%).  Le taux de couverture vaccinale de la population totale au Sénégal reste relativement faible ; 6.3% loin de l’objectif recommandé par l’OMS, soit 70% au 30 septembre 2022. Le Sénégal est l’un des 18 pays avec une couverture inférieure à 10%. Cela est d’autant plus marquant que 14 des 18 pays avec une couverture inférieure à 10% sont confrontés à des situations humanitaires importantes, alors que le Sénégal n’est pas affecté par ces situations. La population cible de 18 ans et plus complètement vaccinée est de 12,24% avec des disparités régionales :Sédhiou 4% ; Tambacounda 7% ; Kédougou 8% ; Ziguinchor 10% et Dakar 25%. Les facteurs explicatifs clés sont : 1/ Faible coordination des interventions de communication sur la vaccination ; 2/Faible suivi/supervision et évaluation des activités de communication au niveau opérationnel ; 3/ Insuffisance des ressources financières pour la communication pour accroitre la demande ; 4/ Faible accessibilité géographique de certaines communautés aux services (équité) ; 5/ Faible niveau d’information des acteurs sur la vaccination ;  6/Faible intention des femmes à se faire vacciner ;  7/ Faible acceptation de la vaccination par les jeunes ; 8/ Insuffisance de la Communication interpersonnelle. Le Plan National de Développement Sanitaire : 2019–2028 vise à renforcer la prévention primaire à travers des stratégies à fort impact telle que la vaccination. Ce programme vise à amener au moins 70% de la population à se faire vacciner contre la Covid19 d’ici octobre 2023, de renforcer la demande pour la vaccination des enfants (PEV) et la recherche des zéros doses et des perdus de vue.

KEBE KEBA /TAMBAACTU1

Partagez