Koumpentoum : Sidiki Kaba, Ministre des Forces Armées sur l’assassinat du commandant de la brigade de gendarmerie, Tamsir Sané “Les auteurs seront traqués, débusqués, arrêtés et punis”

Le ministre Sidiki Kaba en charge des forces armées du Sénégal s’est dit outré par l’assassinat du commandant de la brigade de gendarmerie de Koumpentoum. Cependant, il a tenu à réconforter les éléments sur place et promis avec fermeté que l’état ne laissera pas impuni ce crime crapuleux. Pour cela, il donne l’assurance que les auteurs de l’acte seront recherchés, débusqués et punis conformément aux dispositions légales du pays. Je voudrais rassurer les populations que l’état fera de sorte que les auteurs de ce crime odieux soit arrêtés et punis, promet le ministre des forces armées. Très touché par ce qui s’est passé, il a rappelé que la sécurité relève des éléments de la sécurité et de la défense. N’empêche, souligne-t-il, les populations ont un rôle important à y jouer dans le cadre du renseignement. Il faut qu’elles acceptent de collaborer et dénoncer les malfrats qui sont dans les familles.

Revenant sur le disparu, le ministre a loué ses qualités. Il était un professionnel avisé qui voulait défendre le bien public et défendre la sécurité des citoyens. Malheureusement, il a été froidement abattu. Mais, réitère l’ancien patron de la diplomatie du pays, ce crime ne restera pas impuni.

Pour ce qui est des blessés, il sont au nombre de trois gendarmes et d’un civil. Leur cas est bien suivi par les autorités médicales et celles de la gendarmerie. Nous veillons sur eux et leur apporterons tout le nécessaire pour un prompt rétablissement.

C’est une perte lourde ! 

Perdre un professionnel de la dimension de Tamsir Sane est vraiment regrettable, soutient le ministre. Seulement, il a tenu à rappeler aux éléments de la brigade, après les avoir réconforté, que cela ne vous empêche pas de continuer votre travail. Je sais que vous êtes sous le choc, c’est dur mais nous partageons avec vous la douleur. Soyez fort et prions pour lui en ce vendredi Saint pour que le paradis soit sa demeure éternelle. Le Cemga absent du pays vous exprime toute sa compassion, laissera entendre le ministre avant de prendre congé d’eux. Auparavant, il a rendu visite aux blessés internés au centre de santé de Koumpentoum. Celui dans un état jugé assez grave est lui évacué à Dakar, nous apprend une source de la gendarmerie.

TambaActu1                                                                                                                                Tambacounda.info

Login form