TAMBACOUNDA/ RELIT ORGANISE SA DEUXIEME RENCONTRE BILAN

TAMBACOUNDA/ RELIT ORGANISE SA DEUXIEME RENCONTRE BILAN

Dans le cadre du Groupe Technique Homologué Régional, l’Inspection d’Académie de Tambacounda, en collaboration avec la Coordination Régionale du Programme de Renforcement de la Lecture Initiale pour Tous( RELIT), a organisé les mercredi 19 et jeudi 20 juillet 2023 dans les locaux de USAID OWOD sa deuxième rencontre bilan sous la présidence de l’Inspecteur d’Académie, Babacar Diack, en présence des Inspecteurs de l’Education et de la Formation des départements de Tambacounda, Goudiry, Bakel et Koumpentoum, des services rattachés, des partenaires, etc…

Cette rencontre de deux jours est importante dans le processus de mise en œuvre du programme RELIT parce qu’il regroupe tous les acteurs au niveau régional. En effet, ce programme permet de mettre en œuvre le bilinguisme. C’est dire qu’on part de l’enseignement de la langue maternelle de l’enfant pour mieux apprendre le français. Et dans les autres Académies, là où le programme est implanté, nous avons vu que cela a grandement participé aux performances des enfants en lecture, souligne Inspecteur Malick Diatta. Comme nous le savons, la lecture est importante dans l’apprentissage au niveau du système éducatif. Donc si on met en place un programme qui permet aux élèves de mieux apprendre la lecture, vous voyez ce que ça peut produire en termes de performance chez ces derniers, note M. Diatta. Les participants ont fait des contributions de qualité, ils se sont donnés à fond, ils étaient généreux dans le partage d’abord en termes d’évaluation à savoir le bilan de l’année 2 et ensuite dans la planification des activités pour l’année 3. De ce fait, l’IA Babacar Diack remercie tous les participants qui ont produit un travail de qualité, dira Inspecteur Diatta. Auparavant, Moustapha Thiam, Coordonnateur Régional du Programme RELIT de rappeler que l’objectif essentiel de cette rencontre de deux jours était de faire le bilan de cette année mais aussi de se projeter vers les activités à dérouler l’année prochaine. Pratiquement toutes les activités prévues ont été déroulées. Mais il faut noter que dans certains domaines, on pouvait faire mieux particulièrement au niveau de la mise en œuvre du programme dans les écoles. Je veux parler du coaching mais également des Cellules d’Animations Pédagogiques Internes (CAPI) qui doivent être fonctionnelles aussi, qu’elles programment des activités où ils vont traiter des thèmes de RELIT. Ces deux activités ont été déroulées mais les résultats escomptés sont faibles, renseigne M. Thiam. Par contre tout ce qui est relatif à la formation est fait. En ce qui concerne la distribution du matériel il y a eu moins de problèmes particulièrement lors de la deuxième phase, lance le Coordonnateur Régional. La leçon essentielle à tirer lors de cette mise en œuvre du programme, c’est le « Faire Ensemble », il n’y a jamais eu une activité où RELIT vient dérouler seul, toutes les activités depuis la conception jusqu’à la mise en œuvre et même jusqu’à l’évaluation ont été faites avec les agents de RELIT en compagnie des agents des structures déconcentrées, explique M. Thiam. Le programme RELIT a choisi le niveau dans le quel il intervient. Il s’agit des élèves des classes de CI et ceux des Grandes Sections concernant la Case des Tout-Petits où ils reçoivent l’enseignement bilingue. On utilise la langue maternelle de l’enfant ou la langue parlée par ce dernier pour lui apprendre à lire en français. Donc la langue maternelle est considérée comme une première langue et le français comme une deuxième. Mais on ne fait pas de l’alphabétisation, martèle M. Thiam. La rencontre s’est terminée par un contrat d’objectif où l’IA, RELIT et les IEFS se sont engagés à ne ménager aucun effort pour consolider les acquis. Des solutions ont été identifiées pour atténuer les problèmes rencontrés cette année afin de les éviter l’année prochaine.

TAMBAACTU1

Partagez