Korité à Tambacounda : la trahison et le mensonge dévalorisent la personne, dira l’Imam Thierno Souleymane Agne, la criminalisation du viol et de la pédophilie, une décision du chef de l’Etat pour assurer la sécurité dans les foyers rappelle le Ministre Sidiki Kaba

La communauté musulmane de la commune de Tambacounda a dès les premières heures de la matinée pris d’assaut la place Salikéné pour participer à la prière des deux rakas de l’Aïtel fitr. Prière dirigée par l’Imam Ratib de la grande mosquée  Thierno Souleymane Agne qui dans son sermon a insisté sur certaines valeurs négatives à éviter. Il s’agit de la trahison et du mensonge qui dévalorisent même la personne. Il a accès aussi son sermon sur l’habillement des femmes, selon lui la femme quand elle est bien habillée, l’objectif doit être de rester à la maison au côté de son mari mais elle ne doit pas s’exposer dehors. L’Imam a également prié pour un bon hivernage sur toute l’étendue du territoire régionale. Auparavant, Thierno Souleymane Agne est revenu sur le sens de la prière des deux rakas de la korité, sur les bienfaits de la fête. Il a surtout rappelé la zakat que tout musulman qui a observé le jeûn doit s’acquitter sans cela son jeûn est nul. Le Ministre des forces armées, Maître Sidiki Kaba après avoir apprécié positivement le sermon de l’Imam a attiré l’attention des populations Tambacoundoises sur l’émotion qui a eu lieu au niveau de la commune avec le meurtre de Binta Camara, la fille du Directeur Général de l’Agence de Développement Local, Monsieur Malal Camara. Ainsi, le chef de l’Etat Macky Sall a eu à prendre des décisions en ce qui concerne les violences faites aux femmes la criminalisation du viol et de la pédophilie pour assurer la sécurité des filles, des garçons dans les foyers. Le Ministre d’ajouter que le Président de la République en appelle le civisme de toutes les Sénégalaises et Sénégalais pour veiller à ce qu’il y est une meilleure surveillance dans la famille et dans la société afin de préserver ainsi ce qui est essentiel c’est-à-dire l’unité des peuples et la paix nationale. Le Ministre des forces armées est revenu sur le centre de la prévention et de la gestion des conflits dont il est le président fondateur pour faire savoir que ce centre mettait l’accent sur la nécessité d’étudier les suspicions ethniques, religieuses, professionnelles, régionalistes qui peuvent être source de graves conflits ; et donc par conséquent de tension et même de violence, dira le Ministre. Ce dernier soutient que le Sénégal est envié à travers le monde de par sa démocratie, son unité nationale. Ainsi, on doit continuer à travailler dans ce sens, les références ethniques ne sont pas indiquées pour avoir une majorité présidentielle ou une majorité de l’opposition mais elles doivent être un élément de cohésion. L’Imam et le Ministre ont magnifié le travail que le gouverneur de la région de Tambacounda, El Hadji Bouya Amar a abattu dans la région durant tout son séjour dans cette partie Est du pays. Ils l’ont rappelé à l’issue de la prière des deux rakas de korité puisque le gouverneur a été affecté à Louga. C’est dire qu’El Hadji Bouya Amar quitte désormais Tambacounda pour Louga par nécessité de service. Il faut rappeler que dans la délégation du Ministre il y avait le maire de la commune de Tambacounda Mame Balla Lo, le gouverneur El Hadji Bouya Amar, le Président du Conseil Départemental de Tambacounda, Sina Cissokho, l’Inspecteur d’Académie de Tambacounda Alassane Niane, le président de la chambre des métiers de Tambacounda, Abdoulaye Sarr, etc.

www.wordpress-835387-2957641.cloudwaysapps.com

Partagez