TAMBACOUNDA : PREPARATION DE L’ANNIVERSAIRE DE LA CODIFICATION DE LA LANGUE « WOMEY »

La communauté « Womey » de la région de Tambacounda prépare activement l’anniversaire de la codification de la langue « womey » et l’introduction de la nouvelle bible qui est traduite dans cette langue. Ces deux activités auront lieu le 05 janvier 2019 à Tambacounda.

L’introduction de la nouvelle bible, traduite en « womey » par la Société Internationale Linguistique  auront comme marraine la première Dame du Sénégal, Marième Faye Sall. Une lettre à été adressée à Madame la première Dame par le biais de la poste et une copie à été remise au DG de la SNHLM et ce dernier a promis de remettre cette lettre à qui de droit. Toutes les communautés « womey » du Sénégal et de la diaspora préparent cet événement de grande envergure, prévu le 05 janvier 2019 à Tambacounda. Et une activité pareille sera organisée le 29 décembre 2018 en Guinée. La première danse qui s’appelle le « sampathié » sera parrainée à Mamadou Kassé, Directeur Général de la SNHLM, la danse qui est intitulée le « tchéva » sera dédiée au Ministre des Affaires Etrangères, Maître Sidiki Kaba.Thiako Mané, le coordonnateur national de la langue »womey » attire l’attention des autorités politiques et administratives de la région afin qu’elles viennent appuyer cette communauté pour la réussite de ces deux événements. M. Mané et Bruno Mané plaident à ce que la communauté « womey » accède dans les instances de décision. M. Thiako Mané d’ajouter que la majeur partie des jeunes de cette communauté s’activent dans le privé, ils sont des prêtres ou des sœurs. M. Mané voudrait que les Autorités Etatiques fassent une discrimination positive pour cette communauté « womey » du Sénégal. M. Thiako Mané a fait savoir que c’est grâce à la politique que la codification a été effectuée sous le haut patronage du Président de la République, Monsieur Macky Sall. Selon Thiako Mané c’est une marque de considération du Chef de l’Etat à l’endroit de la communauté « womey ». Ainsi, il souhaiterait à ce que cette langue « womey » ait des temps d’antenne à la radio et à la télévision nationale. En ce qui concerne l’alphabétisation, la communauté ne dispose que deux classes et c’est insuffisant. Et si une langue n’est pas parlée, ni écrite elle tend vers la disparition, renseigne M. Thiako Mané. Ce dernier a rappelé aussi que dans cette communauté il y a également des musulmans et eux aussi ils doivent être impliqués. Parce que cette bible doit être lue dans les Eglises

www.tambaactu1.com

Login form