TAMBACOUNDA : ATELIER BILAN ET DE RECYCLAGE DES OVDS AVEC ENDA JEUNESSE ACTION

TAMBACOUNDA : ATELIER BILAN ET DE RECYCLAGE DES OVDS AVEC ENDA JEUNESSE ACTION

Samedi, 17 et Dimanche 18 juin 2023( TAMBAACTU1). Un atelier bilan et de recyclage des OVDS(Observatoires de la Vulnérabilité à la Déperdition Scolaire) a été organisé par Enda Jeunesse Action de Tambacounda dans le cadre du projet « A l’école en toute sérénité » qui avait été lancé en octobre 2022 à Tambacounda. C’est une initiative qui vise à maximiser le potentiel des enfants pendant la durée de leur scolarité. Ce projet est financé par l’ONG KINDERPOSTZEGELS qui soutient depuis 2004, des projets d’éducation et de protection des enfants qui sont mis en œuvre par l’ONG Enda Jeunesse Action à Tambacounda. Il faut dire que cet atelier vise à renforcer la fonctionnalité des Obesrvatoires de la Vulnérabilité à la Déperdition Scolaire mis en place. Autrement dit, il est question de « faire le bilan d’une année scolaire de pratique d’OVDS, de recycler les acteurs formés pour une meilleure fonctionnalité des OVDS, disposer d’une base de données des cas d’enfants vulnérable à la déperdition scolaire, et aussi élaborer un plan de suivi des enfants vulnérables à la déperdition scolaire », explique Monsieur Bangaly Diallo, chargé de projets au niveau d’Enda Jeunesse Action. La situation des élèves vulnérables devient une préoccupation, a-t-il ajouté. Et comme tous les élèves peuvent être vulnérable ou être exposés, le projet a appuyé la mise en place de vingt OVDS dans les vingt établissements scolaires d’intervention du projet dont neuf Collèges pour plus de dix milles élèves touchés, renchérit Bangaly. Il s’agit donc à la fin de l’année scolaire, de s’arrêter pour faire le bilan qui concerne les enfants vulnérables à la déperdition scolaire. Ce sont des enfants qui si rien n’est fait, risquent de quitter tout bonnement l’école. Ils ont été listés, et en fonction des appuis apportés, qu’on fasse le bilan, qu’on connaisse le nombre, qu’on sache les appuis (pédagogique, psychosocial, sanitaire, alimentaire) qui ont été faits. Ce pour que Enda Jeunesse action puisse disposer d’une base de données. A la fin de deux jours de partage, le plan de suivi va se focaliser sur ce qu’il faut faire durant ces vacances pour ces enfants. A la rentrée des classes, voir ce qu’il faut également faire pour eux. Il n’est pas exclu de s’ouvrir à d’autres partenaires, pour la prise en charge de certains appuis. Car, « il s’agit de donner la chance à tous les enfants », lance Bangaly.

Pour ce projet « A l’école en toute sérénité », des gouvernements scolaires ont été mis en place et accompagnés pour garantir la participation. « Nous sommes en train de faire une recherche action sur la façon de mettre en place ces gouvernements scolaires ».  Actuellement, le président d’un gouvernement scolaire est élu par les délégués. Et pourtant au niveau Etat, cela ne se passe pas comme ça, c’est au suffrage universel direct. Donc on va aller l’année prochaine vers ça, a-t-il déclaré.

TAMBAACTU1

Partagez