SENEGAL/ SYNDICALISME : DECLARATION DE LA COALITION FGTS-B/CNTLS.

SENEGAL/ SYNDICALISME : DECLARATION DE LA COALITION FGTS-B/CNTLS.

La FGTS-B et la CNTLS se sont prononcés sur la situation du Pays le 06 février 2024.

Depuis plus de 5 ans, le Sénégal est plongé dans une crise sans précédent dont les seuls responsables sont les hommes politiques et avec comme conséquence fâcheuse, outre la «décrédibilisation» des institutions, le report de l’élection présidentielle du 24 Février 2024.

Ce qui est un précédent grave pour un pays qui était jusque-là un modèle de démocratie en Afrique. Le conflit ouvert entre le Pouvoir législatif et le Pouvoir judiciaire soumis à l’arbitrage d’un Pouvoir exécutif médusé (car juge devenu et partie), est un précédent dangereux qui risque de compromettre à jamais tous les efforts et sacrifices consentis pour placer notre patrie sur la rampe des pays démocratiques.  ///La Fédération Générale des Travailleurs du Sénégal/B et la Confédération Nationale des Travailleurs Libres du Sénégal tiennent pour responsables de ce contexte délétère, la classe politique et les institutions incriminées et condamnent avec la dernière énergie la coupure d’Internet mobile, celle du signal de walfadjiri et le retrait de la licence de ce Groupe de presse.  Ces intimidations et pratiques politiciennes sont une violation de la liberté de la Presse et conduiront, si l’on y prend garde, le Sénégal au KO.

Elles invitent tous les acteurs à faire preuve de sérénité, de responsabilité et surtout de patriotisme et les exhortent au respect de la Constitution, des principes démocratiques et à cultiver la paix à travers un dialogue ouvert et sincère.

La FGTS-B et la CNTLS éloignées des Chapelles politiques, lancent un appel pour la libération des détenus politiques, la levée des sanctions contre le groupe Walfadjiri, le respect du calendrier républicain et la tenue d’une élection inclusive et transparente, gages de stabilités. ///Fait à Dakar, le 06 Février 2024

KEBE KEBA/TAMBAACTU1

Partagez