Le Maire de la commune de Dialacoto a mis les moyens pour lutter contre le covid-19 mais il mise surtout sur le changement de comportement pour éviter cette maladie

Depuis l’avènement de la pandémie du coronavirus au Sénégal, le Maire de la commune de Dialacoto Bafodé Dramé a dès les premières heures commencé la sensibilisation des populations dans tous les villages qui se trouvent dans sa circonscription, comme l’a souhaité le Président de la République Macky Sall. Sensibilisation allant dans le sens d’éviter les rassemblements et les déplacements inutiles. C’est ainsi que les Imams ont été sensibilisés à ne pas organiser des prières les vendredis. Des produits d’hygiène à savoir des madar, des gels hydroalcooliques et entre autres ont été distribués aux postes de santé de Dialacoto, de Darsalam, à la Brigade de gendarmerie, au niveau des différents foyers religieux(les daaras). Dans cette lutte contre le covid-19, la municipalité a été accompagnée par différentes associations notamment l’association des ressortissants de Dialacoto en France qui a mis à sa disposition une enveloppe financière. Toutefois la sensibilisation se poursuit quand on sait qu’en zone rurale les gens semblent ne pas apercevoir le danger de la maladie. En effet, le Maire fait savoir que les éléments de la gendarmerie viennent d’arrêter quatre personnes qui sont à l’origine d’une organisation de mariage dans le village de Maréwa. C’est dire que la population a encore besoin d’être sensibilisées puisqu’elle ignore que la propagation du covid-19 peut être facilitée par des regroupements de personnes, il faut qu’elle change de comportement. Il est difficile de rompre avec nos traditions liées aux organisations de mariage, de baptême et pourtant ce sont des occasions qui permettent aux gens de se rassembler, mais nous allons continuer à mener les actions de sensibilisation pour mieux conscientiser la population sur la gravité de ce virus qui tue, dira le Maire. Ce dernier d’ajouter  qu’il faut respecter à la règle les consignes sanitaires liées à l’hygiène puisque c’est un combat communautaire. Le Maire de rappeler que ce n’est pas par les moyens qu’on peut combattre le covid-19 mais c’est en respectant les règles d’hygiène, qu’on peut se séparer de cette pandémie. Dans cette lutte contre le coronavirus, l’eau y joue un rôle important. Ainsi dans la commune de Dialacoto, l’approvisionnement en eau ne pose pas un problème parce qu’il y a des puits au niveau des maisons. Et cela facilite donc le lavage des mains et va même éviter les regroupements que l’on constate souvent autour des bornes fontaines. C’est la zone de Diénoudiala seulement qui connaît quelques soucis liés à l’eau. Le Maire a aussi salué le geste des étudiants, ces derniers mènent des actions de sensibilisation sur le terrain. Le Maire et son équipe ont également offert des produits d’hygiène à quelques Associations notamment celle de Wassadou, Dental foulbé de Madina et sans oublier l’Association des Etudiants de Médinaniéménéké qu’on va doter de carburant et de produits  détergents. Le Maire de rassurer que le couvre-feu est bien respecté dans sa commune. Le premier magistrat de la ville de Dialacoto a participé à hauteur d’un million de fcfa au niveau national pour la lutte contre le covid-19. Le même montant est dégagé au niveau départemental pour la même cause. Comme le mois de Ramadan se profile à l’horizon, Bafodé Dramé a profité de cette occasion pour dire qu’il achètera des tonnes de riz et autres pour la population de sa commune.

TambaActu1

Login form